Loading...

mardi 28 février 2012

LE KIDNAPPING D'AARON GREENE DE TERRY KAY AUX EDITION CHERCHE MIDI

Quelle valeur donnez-vous à une vie humaine ?

Aaron Greene est coursier dans une banque d’Atlanta. Un matin, en allant à son travail, il disparaît. La piste du kidnapping est hautement improbable. Qui pourrait en effet vouloir s’en prendre à cet employé aux revenus très modestes et à la situation précaire ? Et pourtant la demande de rançon ne tarde pas à tomber. Les ravisseurs réclament 10 millions de dollars. Non pas à la famille d’Aaron, mais à la banque qui l’emploie. Bien sûr, la direction n’a aucune intention de payer pour ce salarié à peine visible dans l’organigramme.
C’est compter sans l’habileté des ravisseurs : à travers les médias, ceux-ci vont dresser l’opinion publique contre l’établissement bancaire, qui, semble-t-il, n’accorde pas la même valeur à la vie d’un petit employé qu’à celle d’un dirigeant. Alors que la presse se déchaîne, que les avocats et autres conseillers en communication de la banque sont en alerte, Cody Yates, un journaliste mêlé malgré lui de près à l’enlèvement, et l’inspecteur Victor Menotti vont tenter de résoudre une affaire qui va se révéler beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît.

Avec ce thriller palpitant, construit comme une magistrale partie d’échecs, Terry Kay nous offre une magnifique réflexion, plus d’actualité que jamais, sur la valeur d’une vie humaine au temps du libéralisme sauvage et du capitalisme triomphant.

DOUBLE DEXTER DE JEFF LINDSAY AUX EDITIONS MICHEL LAFON

Dexter, le tueur en série délicieusement dérangeant, est de retour, et il a des ennuis !

Qu’est-ce qu’un témoin ? Pour Dexter Morgan, le monstre le plus discret de Miami, un témoin est une chose inconcevable. Pourtant, par un soir d’orage, alors qu’il s’occupe à sa manière d’un pervers qui viole et tue des petits garçons, l’impensable se produit : une ombre le surprend. Le chasseur devient proie et ce n’est pas un rôle qui plaît à Dexter : suivi, manipulé et imité par son témoin, il devra démasquer l’homme qui se prend pour son double sous peine de voir sa vie anéantie. Pour arranger le tout, un tueur d’une brutalité sans pareille fait son apparition à Miami : il s’attaque aux flics de la ville et bat ses victimes jusqu’à les réduire en bouillie. Alors que Deborah, chargée de l’enquête, patine, la peur s’empare des policiers, mettant tout le monde à cran. Et même le Passager noir de Dexter, cette voix intérieure qui l’aide à identifier les assassins, semble impuissant à empêcher le pire…

Sinistre, jubilatoire et palpitant : avec Double Dexter, Jeff Lindsay fait preuve une nouvelle fois de la macabre originalité qui a fait son succès.

LA NUIT DES CORBEAUX DE JOHN CONNOLLY AUX EDITIONS PRESSES DE LA CITE

Après avoir purgé sa peine, Randall a refait sa vie dans une bourgade perdue du Maine. Pourtant, il ne tarde pas à recevoir des courriers anonymes.
Il engage Charlie Parker afin de découvrir qui est le mystérieux corbeau. Mais bientôt une autre adolescente disparaît, et Randall est aussitôt soupçonné… y compris par Charlie Parker lui-même. Choisira-t-il d’enquêter pour ou contre son client ?

JEUX DE TRAITRES DE JON STOCK AUX EDITIONS FLEUVE NOIR


Après-midi brûlant place Jemaâ el-Fna. Au milieu de la foule, l'officier du MI6 Daniel Marchant ne quitte pas des yeux le vénérable conteur de Marrakech. Daniel en est persuadé, les histoires ancestrales de ce dernier servent de code à un intermédiaire pour contacter Salim Dhar, le terroriste le plus recherché de la planète. En effet, le conteur échange d'étranges regards avec un homme qui s'enfuit brusquement. Marchant se lance aux trousses de sa cible, sans se douter qu'elle le mènera plus loin qu'il ne l'avait imaginé, des déserts du Maroc aux temples de Madurai, sur les traces du passé de son père. Mais pourquoi la CIA et son exotique officier, Lakshmi Meena, sont-ils à sa recherche ? Le chasseur serait-il devenue la proie ?
Daniel ne tardera pas à le découvrir, au terme d'une course poursuite où tombent les masques, où tombent les vies...
 
  

CRITIQUE DU LIVRE "LE PRIX DE LA PEUR" DE CHRIS CARTER AUX EDITIONS LES ESCALES

Dans une église de Los Angeles, sur les marches de l’autel, le corps d’un prêtre est retrouvé décapité. Sa tête a été remplacée par celle d’un chien. En charge de l’enquête, le détective Rob Hunter découvre qu’un cauchemar récurrent hantait le religieux : qu’on le décapite...
Bientôt les cadavres s’accumulent, chaque victime mourant de la façon qu’elle craignait le plus. Comment le tueur pouvait-il le savoir ? Quel lien unit ses proies ? De qui le serial killer cherche-t-il à se venger ?
Le début d’une traque de tous les dangers pour Rob, à la poursuite d’un tueur déterminé à faire payer le prix fort à ses victimes, le prix de la peur.
Les rouages d’une implacable machine à suspense sont en marche dans ce thriller au rythme effréné qui nous plonge dans la jungle urbaine de la Cité des Anges.

CRITIQUE:
Ce roman peut se lire sans avoir lu le premier livre «  LA MARQUE DU TUEUR ». Chris Carter va droit au but avec des chapitres courts et palpitant qui vont de crescendo en crescendo  vers des rebondissements incessants tout au long de l’enquête …
Attention aux montées d’adrénalines  car vous serez servis !!!
En Conclusion : dans la lignée de SEVEN  et de RICHARD MONTANARI.

LE DEVOREUR DE LORENZA GHINELLI AUX EDITIONS PRESSES DE LA CITE

Pietro est un enfant autiste qui ne parvient à communiquer qu’à travers ses dessins. Cible privilégiée des adolescents de son quartier, il est, un jour, violemment pris à partie par trois d’entre eux. Traumatisé, il dessine l’agression. Alice, son éducatrice, repère immédiatement un détail : en arrière-plan, un vieil homme à l’air inquiétant assiste à la scène.
Le lendemain, le chef de la bande qui a attaqué Pietro disparaît. Ses vêtements sont retrouvés disposés sur le sol comme s’il s’était évaporé… Le vieillard serait-il impliqué ? Maintenant que Pietro l’a dessiné, sera-t-il sa prochaine victime ?

Les terreurs de l’enfance s’incarnent dans ce thriller à vous glacer le sang qui revisite avec efficacité le thème du croquemitaine.

mercredi 22 février 2012

A DEUX PAS DE LA MORT DE PETER JAMES AUX EDITION FLEUVE NOIR


Nuit de la Saint-Sylvestre à Brighton : une jeune femme est violemment attaquée à l'hôtel Métropole. Son agresseur emporte ses vêtements et ses escarpins avant de prendre la fuite.Quand l'information tombe, le commissaire Grace est précipité douze ans en arrière, en 1997. À l'époque, l'homme aux chaussures, comme on l'avait surnommé, avait agressé plusieurs femmes, avant de s'emparer d'un de leurs escarpins. Tous des modèles de créateurs. Un trophée... Un souvenir cuisant pour Roy Grace qui n'est jamais parvenu à arrêter le coupable.
Lorsqu'une seconde agression avec vol de chaussures est recensée à Brighton, le profil d'un fétichiste commence à se dessiner. Quant aux similitudes avec 1997, elles se multiplient. Même schéma. Même période de l'année. Même mode opératoire. Or après la cinquième victime, l'homme était passé au meurtre.
Roy Grace veut éviter à tout prix que ce cycle macabre ne se répète. Pour cela, il va devoir replonger dans un passé tourmenté, à une époque où son épouse Sandy n'avait pas encore disparu...
« Peut-être le thriller le plus haletant depuis Le Silence des agneaux. »
 
  

LE TESTAMENT DES TEMPLIERS DE GLENN COOPER AUX EDITIONS CHERCHE MIDI

L’auteur du Livre des morts nous entraîne dans une abbaye cistercienne du Périgord, à la recherche du secret perdu des Templiers.


1129. Lors du Concile de Troyes, Bernard de Clairvaux, directeur de conscience des Cisterciens, use de tout son pouvoir pour faire reconnaître l’ordre des Templiers par l’Église, avant de militer activement pour la tenue de la deuxième croisade en Terre sainte.


2010. Ruac, dans la région de Sarlat. Par le plus grand des hasards, un étrange manuscrit médiéval est retrouvé dissimulé dans les murs d’une abbaye cistercienne. C’est la confession d’un moine, le frère Barthomieu, datée de 1307, année où, sur ordre de Philippe le Bel, les Templiers furent arrêtés et emprisonnés. Hugo Pineau, restaurateur de livres anciens, et Luc Simard, archéologue, travaillent activement sur les messages codés contenus dans le texte. Bien vite, leurs recherches les conduisent dans un immense dédale de passages souterrains, situé sous le village. C’est au cœur de ce labyrinthe, dans une caverne cachée, qu’ils vont tenter de percer les énigmes de Berthomieu et, peut-être, le secret des Templiers. Mais ils ne se doutent pas qu’ils sont ainsi entrés dans un jeu qui va vite se révéler mortel.

Après Le Livre des morts et Le Livre des âmes, vendus à plusieurs millions d’exemplaires et best-sellers dans de nombreux pays européens, Glenn Cooper nous offre un thriller archéologique et religieux passionnant, idéal pour les amateurs de suspense et les passionnés d’histoire.

mercredi 15 février 2012

ENTRETIEN AVEC DAVID EMTON POUR SON LIVRE "LE SECRET DE DIEU" AUX EDITIONS ALBIN MICHEL

« Le Secret de Dieu » est-il davantage un thriller au Moyen-Orient, une initiation aux mystères religieux ou un récit d’aventure au cœur d’un complot nucléaire ?
C’est tout cela mais également un roman historique, puisque sont convoqués pour les besoins de l’intrigue aussi bien Jésus que Napoléon, Moïse que Hitler… Pour tout vous dire, il me fallait « démontrer » que le secret de Dieu, que nous découvrons dans les derniers chapitres, remontait à la nuit des temps. Que cet abominable réalité concernait tous les hommes, et toutes les époques… Le roman a donc plusieurs niveaux de lecture.
Justement, chaque religion est représentée par un personnage important, gravitant autour des deux héros, et dont on ignore jusqu’au bout s’ils sont leurs amis ou leurs ennemis…
En effet, autour de Julie, une jeune archéologue du Musée du Louvre, et de Daniel, qu’elle rencontre dans de curieuses circonstances, vont surgir nombre de personnages : Ronald Greenwood (maître franc-maçon), Ibrahim Alush (antiquaire musulman), le colonel Cohen, membre des services spéciaux, Rosenberg (un mystérieux rabbin), Mario Tassa, père gardien du Saint-Sépulcre, et quelques autres encore. Il fallait que chaque famille spirituelle soit présente, parce que toutes redoutent que ne soit révélé ce qui a été caché aux Hommes depuis l’origine des temps.
Votre roman est une course-poursuite, riche de réflexions sur la religion, le Bien et le Mal, la guerre : cette différence entre le rythme et le fond est-elle délibérée ?
Intégralement ! Pour reprendre l’expression d’un journaliste de RTL, j’ai choisi une écriture « boxée » : des chapitres courts, destinés à happer le lecteur et à le laisser sur des charbons ardents. Dans ce roman comme dans le suivant, je ne veux ni graisse ni lenteur. Mais pour autant, je désire que l’imaginaire triomphe : il faut donc offrir aux lecteurs des énigmes ésotériques, historiques, religieuses…
Sans dévoiler le final, ahurissant, quel pitch donneriez-vous du « Secret de Dieu » ?
Que les religions ont été créées non pour ouvrir les portes du Paradis mais pour barricader celles de l’Enfer… Comprenne qui lira !

CRITIQUE DU LIVRE LE PARC HUMAIN DE CHRIS PETIT AUX EDITION FAYARD


Que faisait Willi Schmidt, entrepreneur de bonne famille, durant la dernière guerre ? Omniprésent à la fin du conflit sur une ligne Zurich-Budapest-Istanbul, il aurait vendu du cuir aux nazis et du renseignement aux Américains. Pour d’autres, cet amateur de jazz se serait servi de son passeport suisse pour négocier des vies.
Près de soixante ans après l’annonce de sa mort, deux hommes avec qui il formait à l’époque un trio improbable pensent qu’il est toujours vivant, caché sous une fausse identité dans l’industrie pharmaceutique : Strasse, haut gradé SS proche de Himmler, a survécu par alliances successives aux purges d’après-guerre ; Joe Hoover, employé par la Croix-Rouge, a accompagné Alan Dulles, chef de l’OSS et futur patron de la CIA, dans d’étranges missions.
À Francfort, où Strasse et Hoover se retrouvent, un journaliste les entraîne vers un trafic de réfugiés. Quel rôle joue Willi Schmidt, si c’est bien lui, dans ce « parc humain » ?
En éclairant l’histoire nazie d’un jour nouveau, comme un épisode d’un drame toujours actif, Chris Petit (Le Tueur aux Psaumes, Fayard Noir, 2007) revisite, documents à l’appui, nos certitudes historiques.
CRITIQUE:
Chris Petit  a su renouveler les codes du roman d’espionnage avec maestria avec un certain sens de réalisme et un talent pour nous faire découvrir un pan méconnu de l’histoire qui est crédible même si c’est une fiction…
EN CONCLUSION : c’est un mélange de JOHN LE CARRE ET DE ROBERT HARRIS !!! Avis aux amateurs


dimanche 12 février 2012

LA CABANE DES PENDUS DE GORDON FERRIS AUX EDITIONS PRESSES DE LA CITE

1946. Douglas Brodie, ancien policier, est rentré de la guerre depuis quelques mois lorsqu’il reçoit un appel de Hugh Donovan, un ami d’enfance qu’il croyait mort au combat : condamné pour le viol et le meurtre d’un petit garçon, il va être pendu dans quatre semaines. Afin de prouver l’innocence de Hugh, Brodie replonge dans le décor poisseux de leur enfance et la misère de la banlieue de Glasgow. Il se trouve une alliée de choix en l’avocate de Hugh, Samantha Campbell, mais le temps presse, et ni le gang local ni la police ne semblent vouloir leur faciliter la tâche.

L'HOMME AU REGARD BALTE DE JAMES CHURCH AUX EDITIONS CALMANN LEVY

Depuis Un mort à l’hôtel Koryo, la littérature policière s’enrichit d’un inspecteur de police nord-coréen de la même manière qu’en son temps, elle s’est enrichie d’un inspecteur Renko en URSS, créé par Martin Cruz Smith. Tandis que la Russie avance, lentement, vers la démocratie, la Corée du Nord est toujours un des pires régimes communistes au monde. Pour fuir les polices parallèles au service d’un pouvoir fantôme, mais qui envoie en camp de concentration et tue où et quand il veut, l’inspecteur 0 s’est retiré dans les montagnes après s’être fait sérieusement tabasser par les services du Centre (alias le Comité Central). Il se consacre à la sculpture sur bois lorsqu’il est rappelé à Pyongyang pour une affaire où le jeune homme pressenti pour mener le gouvernement de transition après la mort du Cher Leader est accusé d’un crime « de passion ». Sa tâche consiste à faire disparaître l’affaire, mais tout se complique lorsqu’il comprend que tenants de l’ancien régime, puissances étrangères et gangs rivaux s’y intéressent et aimeraient bien prendre part à l’action… en l’éliminant, si c’est possible. Écrit dans un style très lyrique et resserré, L’Homme au regard balte nous fait découvrir un monde de chuchotements, d’ombres et de complots où le moindre faux pas peut conduire à la mort.

VOLTE FACE DE MICHAEL CONNELLY AUX EDITIONS CALMANN LEVY

Grand avocat de la défense, Mickey Haller est bien surpris lorsque le procureur du comté de Los Angeles le prie un jour de plaider pour l’accusation. Et l’affaire n’est pas des moindres. Incarcéré depuis vingt-quatre ans pour le meurtre d’une fillette, Jason Jessup vient d’être libéré sous caution, le tribunal ayant conclu à la nécessité d’une révision de son procès suite à un test ADN qui semble l’innocenter. Haller est sûr que Jessup est coupable et prend Harry Bosch comme enquêteur et son ex-épouse, Maggie McPherson, comme assistante. En face de lui, l’avocat Clive Royce, dit « l’astucieux », et des médias tout excités par ce procès : quoi de plus sensationnel qu’un tueur innocenté par son ADN ?
À ceci près que Jason Jessup, qui parade devant les médias le jour, se livre à d’étranges activités la nuit

mercredi 8 février 2012

CRITIQUE DU LIVRE "UN VRAI JEU D'ENFANT" DE FRANCOIS -XAVIER DILLARD AUX EDITIONS FLEUVE NOIR

Et si le coup du siècle était aussi simple qu'un jeu d'enfant ?

Une étudiante fauchée accepte un job facile et bien payé : convoyer incognito la nouvelle collection d'un bijoutier de la place Vendôme. Personne ne pourra deviner qu'elle transporte des millions dans son sac à dos.
Ce sera un jeu d'enfant.

Un ex-taulard accepte un dernier coup avant de se ranger : intercepter une gamine dont le sac à dos est rempli de diamants. Une affaire sans risque et sans violence.
Un vrai jeu d'enfant.

Un flic en mal de reconnaissance se voit confier un dossier en or : un indic a parlé d'un sale coup qui se prépare place Vendôme.
Intervenir sera pour lui un jeu d'enfant.

Trois destins vont se croiser place Vendôme. Trois vies, sur le point de basculer...
Dans ce premier roman remarquablement construit dans lequel chaque personnage raconte au fil des chapitres sa propre version des faits, François-Xavier Dillard entraîne son lecteur dans une course effrénée, sans jamais lui laisser reprendre son souffle.

Voici ma critique du livre « UN VRAI JEU D’ENFANT » :
UN VRAI JEU D’ENFANT est un polar social ou l’on suit en alternance les protagonistes jusqu'à la rencontre tragique du roman car chaque personnage met une pierre à l’édifice pour connaitre le dénouement  de ce casse pas si simple que ca…
EN CONCLUSION : UNE BELLE DECOUVERTE !!!

vendredi 3 février 2012

l'INDICE DE LA PEUR DE ROBERT HARRIS AUX EDITIONS PLON

Alexander Hoffmann, patron d’un fonds d’investissement à Genève et génie de la finance, a trouvé un algorithme qui permet de multiplier les gains à l’infini : l’indice de la peur. Mais le scénario idéal bascule, Alexander est espionné. Ou paranoïaque ?
La folie le guette et pendant ce temps l’indice de la peur s’emballe, le système devient incontrôlable, est sur le point de provoquer un krach boursier sans précédent. La panique s’empare des marchés et l’étau se referme : Alexander ne pourra peut-être plus détruire le monstre qu’il a créé, un monstre numérique et immortel.

Thriller psychologique de haute voltige, trépidant et terrifiant, L’Indice de la peur prouve une fois encore l’incroyable talent de Robert Harris, son goût de l’intrigue et du complot, sa fascinante maîtrise du suspens.

Robert Harris est l’auteur de L’Homme de l’ombre (Plon, 2010, disponible en Pocket), adapté au cinéma par Roman Polanski sous le titre The Ghost Writer et pour lequel Polanski et Harris ont reçu le César du meilleur scénario. Paul Greengrass, réalisateur de La Vengeance dans la peau, adaptera L’Indice de la peur en 2012.

CRITIQUE DU LIVRE JE T'AURAI DE BRIAN FREEMAN AUX EDITIONS PRESSES DE LA CITE

Grand Rapids, petite bourgade tranquille du Minnesota. Callie, un bébé de onze mois, disparaît. Aux yeux de la police, de la presse et de la famille, son père n'y est peut-être pas étranger.
La même nuit, Kasey Kennedy, agent de police, est témoin d'un meurtre sanglant. Le tueur, qui n'en est pas à son coup d'essai, n'apprécie guère d'avoir été dérangé en pleine action. Il est bien décidé à mettre la main sur Kasey pour jouer un peu avec elle...
Jonathan Stride se retrouve chargé des deux enquêtes pour le prix d'une. Y aurait-il un lien entre ces affaires ?
En bonus dans ce livre, une fin alternative imaginée par Brian Freeman pour vois faire frissonner plus longtemps !

CRITIQUE:

Depuis son premier roman, Brian Freeman se surpasse dans l’écriture et dans les intrigues qu’il imagine avec une certaine dextérité afin que le lecteur fasse une nuit blanche pour connaitre le dénouement de l’histoire !!!
Ce Thriller est époustouflant grâce a ces nombreux coups de théâtre qu’on ne voit pas venir a l’avance !!!
En Conclusion : Thriller de haute volée.