Loading...

vendredi 27 septembre 2013

CRITIQUE DU LIVRE " JE SERAI TOUJOURS LA" DE PHILIPPE SAVIN AUX EDITIONS MA

Récemment affecté dans les Cévennes, le commandant Nathan Prieur espère un nouveau départ avec sa femme et ses deux filles. Mais de nouveau, il se retrouve confronté à l horreur lors du meurtre abominable d une adolescente.

Nathan Prieur, impliqué personnellement dans cette affaire, se lance sur les traces de l assassin.
Un compte à rebours impitoyable commence, car il en est certain : le monstre ne s arrêtera pas là.

Des destins se croisent. Des vies s effacent. Des meurtres sont perpétrés avec une incroyable cruauté. Des mensonges oubliés surgissent du passé. Des fantômes hantent les bâtiments en perdition. Le mal rôde sur les Cévennes. La folie s est emparée des hommes...

Jusqu où Nathan Prieur devra-t-il aller pour connaitre la vérité ?

Et vous, jusqu où irez-vous pour sauver l être que vous aimez ?

CRITIQUE:


Le lecteur est happé des la première ligne jusqu'à la fin de ce roman machiavélique  à souhait, l'auteur tisse sa toile avec beaucoup d'habileté pour son lectorat avide de sensations  forte...
Nathan Prieur est un personnage meurtri par son propre passé douloureux qui doit face à ennemi redoutable car le mal est partout!!!
En Conclusion: un auteur à suivre de très prés.

dimanche 22 septembre 2013

CRITIQUE DU LIVRE "LE GARDIEN INVISIBLE" DE DOLORES REDONDO

Le gardien invisible est un roman noir puissant, inquiétant de réalisme, et inaugure la trilogie du Baztán, qui va faire parler d’elle. » El Periódico
Le cadavre d’une jeune fille est découvert sur les bords de la rivière Baztán dans une étrange mise en scène. Très vite, les croyances basques surgissent : et si toute cette horreur était l’oeuvre du basajaun, un être mythologique ? L’inspectrice Amaia Salazar, femme de tête en charge de l’enquête, se voit contrainte de revenir sur les lieux de son enfance qu’elle a tenté de fuir toute sa vie durant.
Jonglant entre les techniques d’investigation scientifique modernes et les croyances populaires, Amaia Salazar devra mettre la main sur ce gardien invisible qui perturbe la vie paisible des habitants d’Elizondo.

CRITIQUE:

Le premier tome de cette trilogie est très prometteuse!!!  Le gardien invisible est un pur régal mélangeant plusieurs genres: secrets de famille, meurtres,mythe anciens...
On ne le lit pas, on le devore chaque page avec délectation pour savoir le fin mot de l'histoire grâce a l'enquetrice et son équipe  qui cache bien des choses dans leurs passés...
EN Conclusion:  A LIRE DE TOUTE URGENCE !!! NUIT BLANCHES GARANTIES POUR CE ROMAN AUX MULTIPLES FACETTES...

dimanche 8 septembre 2013

COYOTES DE ROBERT CRAIS AUX EDITIONS BELFOND

Dans la fournaise du désert californien, Robert Crais embarque son célèbre duo de détectives, Elvis Cole et Joe Pike, pour un terrifiant voyage au bout de l’enfer. Inspiré de faits réels, un thriller qui vous prend à la gorge. 

Dans le désert qui borde le Mexique et la Californie, tout a un prix. Cela, Nita Morales le sait mieux que personne : depuis six jours, cette femme d’affaires verse une rançon à un homme qui prétend détenir sa fille Krista en otage. 
Que faisaient cette étudiante américaine et son petit-ami dans un lieu aussi dangereux ? Sont-ils toujours en vie ? Et pour combien de temps encore ? 

Pour mener l’enquête, qui d’autre qu’Elvis Cole ? Sacré « Meilleur détective du monde » par la presse, le privé n’a pas droit à l’erreur. Et l’affaire qui s’annonce n’a rien d’une promenade de santé... 

Trafic de clandestins, meurtres, lutte de pouvoir entre mafias. Secondé du ténébreux Joe Pike, Cole s’aventure dans la tanière des coyotes et des bajadores, tortionnaires de la frontière qui enlèvent des immigrés pour une poignée de dollars… Et si, cette fois, le célèbre privé était allé trop loin ? 

dimanche 1 septembre 2013

MAUVAIS GARCONS DE LINWOOD BARCLAY AUX EDITIONS BELFOND

Entre suspense effréné et humour décapant, un des tous premiers thrillers du créateur de frissons. Une série d’ores et déjà culte sur les drôles d’aventures de Zack Walker, le plus attachant des antihéros. 

Son épouse et ses ados respirent, Zack Walker a trouvé un job. Lui, l’angoissé chronique, l’obsédé de la sécurité, a renoncé à son rôle d’homme au foyer/écrivain de science-fiction pour entrer à la rédaction du journal local. 
Soulagement ? Pas si sûr, car l’imagination de Zack tourne à plein régime. Un vol à l’étalage ? Un flagrant délit d’espionnage industriel. Un chien écrasé ? Un complot international. Un piéton renversé par un fuyard ? Forcément un coup de la mafia locale. 
Sauf que dans ce cas précis Zack pourrait bien avoir raison : la ville est en effet en proie à une série d’incidents troublants et tous les regards sont tournés vers la terreur de la ville, Willy « Barbie » Bullock, une brute connue pour ses méthodes expéditives. 

Zack vs Barbie, qui aura le dernier mot dans ce combat sanglant?

LA THEORIE DU CHAOS DE LEONARD ROSEN AUX EDITIONS CHERCHE MIDI

Avec ce premier roman salué par une critique unanime, Leonard Rosen introduit les mathématiques dans l’univers de John le Carré.


Arrière-petit-fils de Jules Henri Poincaré, dont les travaux sont à l’origine de la théorie du chaos, Henri Poincaré, commissaire à Interpol, est bien moins concerné par les équations que par le crime. Et pourtant… lorsque James Fenster, un mathématicien, est assassiné à Amsterdam dans des circonstances très mystérieuses – au moment de prendre la parole à une conférence sur le commerce mondialisé, le commissaire va commencer à s’intéresser de près à ses théories. Si l’enquête laisse apparaître un lien possible avec un étrange attentat kamikaze à Milan et la mort violente d’une jeune femme à Barcelone, Poincaré, seul contre tous, est persuadé que la solution réside dans les travaux de Fenster. Le chaos qui s’installe autour de lui et les multiples pistes que ses collègues s’apprêtent à suivre ne lui laissent que très peu de temps pour reconstituer un puzzle en effet très mathématique, aux enjeux et aux conséquences inattendus.


La Théorie du Chaos est un plaidoyer pour la nature humaine, fondamentalement irréductible à tous les modèles mathématique, statistique ou économique dans lesquels on tente en permanence de l’enfermer. C’est surtout un magnifique roman d’intrigue et de suspense, d’une rare intelligence.

NOCTURNE DE RICHARD MONTANARI AUX EDITIONS DU CHERCHE MIDI

1er novembre 1990. Alors qu’elle vient de triompher dans son interprétation du Carnaval des animaux, on retrouve dans sa magnifique demeure de Philadelphie la violoncelliste Christa-Marie Schönburg, près du corps ensanglanté de son psychiatre. Dans la pièce, éclairée aux chandelles, résonne le Nocturne en sol majeur de Chopin, la musicienne est à son instrument, les cordes et l’archet ruisselant du sang de sa victime. Une image que Kevin Byrne, dont c’est la première affaire, n’oubliera jamais.


1er novembre 2010. Un cadavre est retrouvé dans l’un des quartiers les plus pauvres de Philadelphie. Byrne découvre que les lieux du crime ont déjà été le théâtre d’un fait divers macabre : huit ans plus tôt, une jeune femme y a été brutalement assassinée, l’affaire n’a jamais été résolue. Coïncidence ? Quand une deuxième victime est retrouvée dans un lieu tout aussi marqué par le passé, le doute n’est plus permis : un tueur en série est en train d’exécuter un plan très précis. Plan macabre au cœur duquel se trouve la violoncelliste dont la musique funèbre hante l’esprit de Byrne… depuis vingt ans.

Richard Montanari poursuit, avec ce thriller d’une redoutable efficacité, son portrait écorché et violent de Philadelphie. Récit lyrique et envoûtant, art machiavélique de l’intrigue, tension dramatique oppressante, avec Nocturne, il s’impose plus que jamais comme l’une des voix les plus puissantes et les plus sombres du thriller contemporain.

RED PAINT BAY DE GEORGE HARRAR AUX EDITIONS MICHEL LAFON

Simon Howe mène une vie presque parfaite : propriétaire et rédacteur en chef du journal local de la ville de Red Paint (« la ville la plus amicale du Maine »), heureux en mariage avec sa femme Amy, psychothérapeute et papa comblé d’un fils de 11 ans, Davey. Bon mari, bon père, patron compréhensif, Simon est un notable aimé et respecté de tous, un homme extrêmement sympathique. 
Cette existence paisible est brusquement chamboulée lorsqu’il reçoit une carte postale anonyme étrange, la première d’une série aux messages de plus en plus ambigus et inquiétants. Simon tente tout d’abord de les ignorer, mais la menace se fait bientôt plus précise et le danger se rapproche de sa famille. Un inconnu rôde près de sa maison, une ombre tourne autour de Davey lors d’une sortie à la fête foraine, la façade du journal est vandalisée… Pour Simon, c’est une bataille psychologique qui débute, mais il ne le sait pas. Et quand son mystérieux correspondant lui fixe un rendez-vous, il est bien décidé à tirer cette affaire au clair. Mais plutôt que des réponses, ce sont de nouvelles questions concernant son propre passé qui l’attendent. Que cache donc Simon qui appelle la vengeance de cet inconnu ? 
Plus qu’un simple roman policier, Red Paint Bay est une exploration glaçante de la culpabilité, du déni et des conséquences que porte en lui chacun de nos actes.