Loading...

lundi 4 juin 2012

CRITIQUE DU LIVRE LE DIEU DE NEW YORK DE LYNDSAY FAYE AUX EDITIONS FLEUVE NOIR

Été 1845. Après des années de débats politiques, New York crée son département de police. Timothy Wilde intègre malgré lui ce fameux NYPD. Ancien barman, il a tout perdu dans un récent incendie : son bar, ses économies et une partie de son visage.
La nuit du 21 août, pendant une ronde, Timothy est bousculé par une petite fille terrifiée. Elle porte une chemise de nuit couverte de sang. Au milieu d'un tissu de mensonges, elle finit par lui révéler qu'elle fuit un homme au capuchon noir qui découpe les enfants en morceaux. Le lendemain matin, le corps d'un petit Irlandais est retrouvé dans une poubelle, une large incision sur le thorax, les organes à nu. La fillette disait vrai, un fou s'en prend aux enfants, mais pas n'importe lesquels, les plus démunis, les immigrés. Timothy se lance dans une traque effrénée pour démasquer cet assassin et éviter que ses sinistres desseins ne mettent la ville de New York à feu et à sang...
CRITIQUE:

Ce roman est génial grâce a une documentation et d'une reconstitution historique a la maniere d'un Caleb Carr à ses débuts qui font de ce livre un pur moment d'évasion...
Ce thriller est captivant des les premières pages car on tourne les pages avec frénésie tout en apprenant les premices de la police de New york à son commencement...

EN CONCLUSION: Le Thriller Historique de cet été!!!




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire