Loading...

jeudi 30 mars 2017

AU MILIEU DE NULLE PART DE ROGER SMITH AUX EDITIONS CALMANN LEVY

C’est avec raison que Le Point et Le Figaro ont vu en Roger Smith une véritable « révélation ».

En exergue de ce septième roman de l’auteur, cette phrase d’André Malraux : « La vérité d’un homme, c’est d’abord ce qu’il cache. »

Ivre et pris d’un accès de violence, le président de l’Afrique du Sud, suite à une dispute avec son épouse, la tue d’un coup de lance. Sans scrupule, il exige aussitôt de Steve Bungu, son fidèle exécuteur des basses œuvres, d’organiser le mensonge qui l’exonérera et lui permettra de rester au pouvoir. Comment ? En forçant un ancien flic à la réputation irréprochable de monter une enquête bidon accusant quelqu’un d’autre à sa place.
Pendant ce temps, relégué à des tâches subalternes pour avoir critiqué le régime corrompu de l’après-apartheid, l’inspecteur Disaster Zondi est expédié en plein milieu du désert du Kalahari pour y arrêter un vieux suprématiste blanc accusé d’avoir tué un jeune Noir.
Au fur et à mesure que progressent les deux enquêtes et qu’un mensonge après l’autre apparaît la réalité de l’Afrique du Sud d’aujourd’hui, c’est à un constat d’une singulière amertume qu’est convié le lecteur.

Pièges, chantage, manipulations, enfants réglant leurs comptes avec leurs parents et corruption des plus hauts placés : quand les masques tombent, l’humanité n’est pas belle à voir avec Roger Smith.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire