Loading...

dimanche 5 mai 2013

CRITIQUE DU LIVRE "CIEL ORANGE" D'ANDREI RUBANOV AUX EDITIONS OMBRES NOIRES

Matveï Matveev est un homme comblé: il est à la tête d’une entreprise dont l’activité le passionne, le négoce de vins français. Sa femme est une personne intelligente et raffinée et il est l’heureux propriétaire d’un luxueux appartement à Moscou que beaucoup lui envient. Les apparences sont trompeuses car, en réalité, Matveï est au bord de la faillite. Son banquier, qui fût son ex-associé, est un individu cynique et suffisamment impitoyable pour lui refuser un crédit. Aux abois, Matveï est contraint d’emprunter de l’argent à Ivan Nikitine, un politicien véreux. Mais bientôt, l’homme d’affaires disparaît… Pour le retrouver, sa femme, Marina, s’attache les services du capitaine de police, Plombov, touchante figure issue des bas-fonds populaires de la Moscovie rurale. Pendant ce temps, Matveï est retenu prisonnier dans une cave et sous l’emprise de drogues administrées de force déroule le fil de sa vie.


CRITIQUE:

CIEL ORANGE est un polar noir bien ancrée dans la réalité!!! L’auteur nous montre à travers son héros l’évolution de son pays  grâce a des flash back sur le passé de Matvei  Matveev…
Chaque chapitre alterne le présent et la nostalgie du héros à ses débuts …
Andrei  Rubanov nous dresse les rouages de la vie économiques et politiques des années 90 avec une force et une vivacité de son pays.
EN Conclusion: GRANDEUR ET DECADENCE DANS LA RUSSIE D’AUJOURD’HUI PAR LE NOUVEAU MAITRE DU ROMAN NOIR RUSSE!!!



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire