Loading...

mardi 14 mai 2013

CRITIQUE DU LIVRE "LE VOLEUR DE REGARDS" DE SEBASTIAN FITZEK AUX EDITIONS DE L'ARCHIPEL

Une vague de crimes d'une cruauté sans précédent s'abat sur Berlin. Un tueur en série s'infiltre dans les foyers en l'absence du père de famille, tue la mère, enlève l'enfant et accorde un ultimatum à la police pour le retrouver.
Passé cet ultimatum, l'enfant est assassiné. En référence à l'oeil gauche qu'il prélève sur ses victimes, les médias lui ont attribué un surnom : le Voleur de regards...
Alexander Zorbach, un ancien policier devenu journaliste, se rend sur une nouvelle scène de crime. Une mère de famille a été assassinée et son fils de 9 ans a disparu.
Alexander se retrouve pris dans l'engrenage du jeu machiavélique auquel se livre le Voleur de regards, qui veut lui faire porter le chapeau.
Zorbach a 45 heures p our retrouver l'enfant et prouver son innocence. Le compte à rebours est lancé...

CRITIQUE:

Ce thriller est captivant !!! Le compte a rebours a commencé pour le lecteur d’être happer par cet engrenage infernal jusqu’à la dernière page… On tremble pour les personnages d’affronter « LE FAMEUX VOLEUR DE REGARDS » qui semble jouer avec le héros dans ce roman machiavélique qui joue avec nos nerfs de lecteur…



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire