Loading...

mardi 28 janvier 2014

CRITIQUE DU LIVRE " GUN MACHINE" DE WARREN ELLIS AUX EDITIONS DU MASQUE

John Tallow est un flic new-yorkais typique : célibataire, désabusé, plus trop dans le coup. Son équipier de toujours, lui, c'est le bon flic, celui que tout le monde aime. Ils sont appelés pour intervenir dans un immeuble décati de Pearl Street, où un forcené en surpoids nu comme un ver hurle et tire sur tout ce qui bouge dans la cage d'escalier. Rosato monte le premier, se fait exploser le cerveau devant Tallow, impuissant, qui est éclaboussé des restes gluants et visqueux de son co-équipier. Fou de rage, il décharge son flingue sur le forcené et défonce en même temps le mur d’un appartement. Quand les techniciens de scène de crime arrivent sur place, ils tombent nez à nez avec une centaine d'armes, fixées sur les murs, du sol au plafond... Des armes qui semblent correspondre à des meurtres non élucidés. Convoqué par sa supérieure, Tallow se fait passer un savon. Le meilleur flic de la brigade est mort et les voilà avec un arsenal d'armes relié à des cold cases sur les bras. Sa punition : démêler l’affaire avec pour seule aide deux bras cassés. Une journée qui commence très mal...

CRITIQUE:

Attention,ce livre est un petit bijou de polar bien british!!!
GUN MACHINE est une perle jubilatoire qu'on ne lache pas une seule seconde grâce à cet humour dévastateur et une intrigue bien construite!!!
A Lire de toute urgence...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire