Loading...

dimanche 23 décembre 2012

CRITIQUE DU LIVRE RETOUR A WHITECHAPEL DE MICHEL MOATI AUX EDITIONS HC

Automne 1941, Amelia Pritlowe est infirmière au London Hospital et tente de survivre aux bombardements de l’armée allemande. Lorsqu’elle reçoit la lettre posthume de son père, elle n’imagine pas qu’elle va devoir affronter un cataclysme personnel tout aussi dévastateur. Sa mère n’est pas morte d’une maladie pulmonaire comme elle l’a toujours cru. Sa mère, Mary Jane Kelly, a été la dernière victime de Jack l’Éventreur. Elle avait deux ans. Mue par une incommensurable soif de vengeance, l’infirmière va se lancer dans une traque acharnée. Elle intègre anonymement la société savante d’experts « ripperologues », la Filebox Society, et va reprendre l’enquête depuis le début, reconstituer les dernières semaines de la vie de sa mère, suivre toutes les pistes et accepter tous les sacrifices pour retrouver celui qui reste encore aujourd’hui une énigme. Avec chaque exemplaire, l'éditeur offre un carnet d'enquête de l'auteur.

CRITIQUE:

Michel Moatti dresse un portrait de l’Angleterre Victorien grâce à une documentation et une reconstitution historique de l’époque…

L’intrigue est passionnante et haletante vu sous un angle nouveau!!!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire