Loading...

dimanche 1 janvier 2012

CRITIQUE DU LIVRE "STORYTELLER" DE JAMES SIEGEL AUX EDITIONS DU CHERCHE MIDI

PRESENTATION:
Dans la lignée des Hommes du président et de L'Affaire Pélican, un grand thriller paranoïaque ! Tom Valle, ancienne star du journalisme new-yorkais, a vu sa carrière brisée lorsqu'il fut découvert que certains de ses articles pour un grand quotidien national étaient des histoires inventées de toutes pièces. Depuis, il survit en couvrant les événements locaux pour un petit journal californien... jusqu'au jour où un accident de la circulation, en apparence banal, le met sur la piste d'une affaire de tout premier plan. Usant de ses remarquables dons d'investigation, il ne tarde pas à découvrir un véritable complot aux ramifications politiques nombreuses. Mais qui peut encore lui faire confiance ? Affrontant un ennemi invisible aux moyens illimités, traqué par des tueurs lancés à ses trousses, c'est seul contre tous et au péril de sa vie qu'il va, coûte que coûte, poursuivre son enquête. Avec ce roman palpitant aux retournements multiples, James Siegel renoue avec la veine des grands thrillers paranoïaques des années 1970, tels Blow Out ou Conversation secrète, dans un contexte moderne où storytelling et traitement de l'information ont bouleversé la donne.

CRITIQUE:
Des les premières pages on est pris dans une spirale diabolique qui nous donnent envie de tourner les pages pour connaitre le dénouement avec son lot de rebondissements et de surprises. Une fois que l'on a commence, on ne peut plus s'arrete, c’est un auteur à suivre de très prés car après l'excellent "Dérapage», James Siegel nous montre qu'il est le nouveau Maitre du thriller avec ce quatrieme livre.
En Conclusion: Préparez le thermos de café car vous en aurez besoin pour ce suspense de haute qualité, pas de répit pour le lecteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire